Actualités de JCF

Résultats du 1er appel à projets du Fonds Jeune Création Francophone

Le 9 juillet 2018

La première commission du nouveau Fonds Jeune Création Francophone s’est tenue à Paris les 27 et 28 juin dernier. Doté d’une enveloppe de 524.000€ et d’apports en industrie d’environ 100.000€, le Fonds a permis le soutien à 23 projets pour cette première année.

En provenance de 14 pays (Burkina Faso, Cameroun, Comores, Côte-d’Ivoire, Guinée, Haïti, Île Maurice, Mali, Niger, République démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Tchad et Togo), la diversité et la qualité des projets déposés ont été saluées par le comité de sélection, chargé de décider des aides attribuées en développement, production et post-production.

Les soutiens aux projets sont ainsi répartis :

  • 11 projets bénéficient d’un soutien en développement : 1 court-métrage, 8 longs-métrages et 2 séries 
  • 11 projets reçoivent une aide numéraire à la production : 1 court-métrage, 1 documentaire 52’, 8 longs-métrages et 1 série d’animation 
  • 2 projets sont accompagnés en post-production

Né d’une volonté commune entre le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) , la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Film Fund Luxembourg, la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), Téléfilm CanadaTV5MONDEOrangeFrance Télévisions, la SACD, la SACD Belgique et la SACD Canada, le Fonds Jeune Création Francophone est un mécanisme d’aide à la création cinématographique et audiovisuelle dans les pays francophones d’Afrique subsaharienne et de Haïti.

Il a pour objectif de soutenir l’émergence de nouveaux réalisateurs et producteurs, et d’accompagner leurs projets aux étapes du développement, de production et/ou de post-production. Selon l’état d’avancement des projets choisis, ceux-ci peuvent bénéficier d’une résidence en écriture pour leurs auteurs, d’apport numéraire pour la production du film et/ou de prestation de coaching ou de post-production.

Dans le cadre des aides accordées au stade du développement, et au regard des besoins spécifiques des projets soutenus cette année, des partenariats ont pu être mis en place avec différentes résidences : le CECI au Moulin d’Andé, la Résidence des écritures francophones de La Rochelle, le Groupe Ouest en Bretagne (France), le CLOS (Créations Libres et Originales du Septième-art) à Bordeaux, l’INIS à Montréal (Québec), Sud Écriture (Tunisie) et le Ouaga Film Lab (Burkina Faso).

Cette année, 134 projets issus de 20 pays différents ont été déclarés éligibles et soumis aux sept membres de la commission qui est, pour rappel, composée de :

  • Dora BOUCHOUCHA, Productrice, Nomadis Image (Tunisie) ;
  • Djia MAMBU, Journaliste, Awotélé (République Démocratique du Congo) ;
  • Gnama Baddy DEGA, Producteur (Guadeloupe, Côte d’Ivoire) ;
  • Loïc MAGNERON, Vendeur international, Wide Management (France) ;
  • Mama KEÏTA, Réalisateur (Guinée) ;
  • Majorie VELLA, Directrice adjointe des programmes & Directrice des acquisitions, TV5MONDE (France) ;
  • Nicole GILLET, Déléguée Générale, Festival International du Film Francophone de Namur (Belgique).

Le collectif Génération Film, gestionnaire et tous les partenaires et contributeurs du Fonds expriment leur gratitude à tous les professionnels du cinéma et de l’audiovisuel de tout l’espace francophone du sud qui ont manifesté leur intérêt pour ce nouveau dispositif de soutien.
Ils félicitent chaleureusement tous les candidats qui, par leur participation active, ont fait la preuve du foisonnement des auteurs ainsi que du dynamisme de la créativité cinématographique en Afrique francophone au sud du Sahara et à Haïti.

Les projets sélectionnés sont les suivants :

1/ Projets soutenus en développement


Court métrage

« The Pet », Animation de Amos Njitam (Cameroun), produit en Afrique francophone subsaharienne par Dieudonné Alaka – « Kopa House » (Cameroun). Participation à la résidence CLOS (Créations Libres et Originales du Septième-art), dans le cadre du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux (FIFIB) (France)

Longs métrages

  • « A qui la faute, de 1986 à nos jours », Documentaire de Pierre DANIELOT (Haïti), produit à Haïti par Jean Bernard-Prinvil – « Zaka Gwoup Fim ». Résidence de 4 semaines à l’INIS (Montréal), en partenariat avec la SODEC et le ministère de la Culture et des Communications du Québec
  • « Broken Drums », Documentaire de Akakpo Massinou BOSSOU-HUNKALI (Togo), produit en Afrique francophone subsaharienne par Jean-Luc MIHEAYE – « Metiss Soul » (Togo). Résidence de 4 semaines à l’INIS (Montréal), en partenariat avec la SODEC et le ministère de la Culture et des Communications du Québec
  • « Iwacu (Chez nous !) », Fiction de Marie Clémentine DUSABEJAMBO (Rwanda), produit en Afrique francophone subsaharienne par Oumar Sall – « Cinekap » (Sénégal). Participation à la résidence Sud Ecriture (Tunis)
  • « Klema », Documentaire de Aboubacar GAKOU (Mali), produit en Afrique francophone subsaharienne par BassyKonate – « Les films du 7 » (Mali). Participation au Ouaga Film Lab (Ouagadougou)
  • « Le Test », Fiction de Amy MANANGA (RDC), produit en Afrique francophone subsaharienne par Tshoper KABAMBI – « BIMPAprod » (RDC). Résidence de 4 semaines à l’INIS (Montréal), en partenariat avec la SODEC et le ministère de la Culture et des Communications du Québec
  • « Mami Wata », Fiction de Askia TRAORE (Tchad) : Participation à la résidence « Puissance et âme » de Groupe Ouest (France)
  • « Regarder les étoiles », Fiction de David CONSTANTIN (Ile Maurice), produit en Afrique francophone subsaharienne par Joelle Ducray – « Caméléon Production » (Ile Maurice). Participation à la résidence d’écriture du CECI au Moulin d’Andé (France)
  • « Zaïria », Fiction de Machérie EKWA (RDC), produit en Afrique francophone subsaharienne par EMMANUEL Lupia – « Tosala Films » (RDC). Bourse de développement de 10 000€
  • « Nimba », Série animation de Honoré ESSOH (Côte d’Ivoire) : Bourse de développement de 10 000€. Participation à une résidence en France (partenaire à confirmer)
  • « Taxi 228 », Série de Abalotu KOMOU PATCHIDI (Togo) : Bourse de développement de 10 000€. Participation à la résidence des écritures francophones de La Rochelle (France)


2/ Projets soutenus en production

  • « Machini », court-métrage d’Animation de Frank Mukunday et Trésor Tshibangu (RDC), produit en Afrique francophone subsaharienne par Rosemary Tshawila Binene – « PICHA » (RDC) : 14 000€
  • « Avec Naomie », Documentaire de 52’ de Dumas Maçon (Haïti), produit à Haïti par Gaëthan Chancy – « MUSKA » : 20 000€


Longs métrages

  • « Après ta révolte, ton vote », long-métrage documentaire de Kiswendsida Parfait KABORÉ (Burkina Faso), produit en Afrique francophone subsaharienne par Serge Désiré OUEDRAOGO – « Brand Image Etalons Films » (Burkina Faso) : 25 000€
  • « Au cimetière de la pellicule », long-métrage documentaire de Thierno Souleymane Diallo (Guinée), produit en Afrique francophone subsaharienne par Marie Louise Sarr – « Lagune Productions » (Sénégal) : 50 000€
  • « Carton Rouge », long-métrage documentaire de Mohamed Said Ouma (Comores), produit en Afrique francophone subsaharienne par Housseine Ezidine – « Films Facon Facon » (Comores) : 33 000€
  • « Garderie Nocturne », long-métrage documentaire de Moumouni Sanou (Burkina Faso), produit en Afrique francophone subsaharienne par Berni Goldblat – « Les films du Djabadjah » (Burkina Faso) : 30 000€
  • « Kidnapping S.A. », long-métrage de fiction de Bruno Mourral (Haïti), produit à Haïti par Gilbert Mirambeau – « Muska Group » (Haïti) : 50 000 € et accompagnement en post-production à Montréal en partenariat avec Téléfilm Canada (cf infra)
  • « Les Reptiles », long-métrage de fiction de Léandre-Alain BAKER (Congo-Brazzaville), produit en Afrique francophone subsaharienne par Zeka Laplaine – « BaKia Films » (RDC) : 70 000€
  • « Une histoire du FCFA », long-métrage documentaire de Katy Lena Ndiaye (Sénégal), produit en Afrique francophone subsaharienne par Katy Lena Ndiaye – « Indigo Mood » (Sénégal) : 50 000€
  • « Une si longue lettre », long-métrage de fiction de Angele Diabang (Sénégal), produit en Afrique francophone subsaharienne par Marie Ka – « KARONINKA » (Sénégal) : 70 000€
  • « L’Arbre à Palimpseste », Série d’animation de Ingrid AGBO (Togo), produit en Afrique francophone subsaharienne par Serge PITROIPA – « Pit Production » (Burkina Faso) : 45 000€


3/ Projets soutenus en post-production

  • « Etincelles », long-métrage documentaire de Bawa KADADE RIBA (Niger), produit en Afrique francophone subsaharienne par Mamounata NIKIEMA – « PilumpikuProduction » (Burkina Faso) : Accompagnement en post-production à Montréal en partenariat avec Téléfilm Canada
  • « Kidnapping S.A. », long-métrage de fiction de Bruno Mourral (Haïti), produit à Haïti par Gilbert Mirambeau – « Muska Group » (Haïti) : 50 000 € en production et accompagnement en post-production à Montréal en partenariat avec Téléfilm Canada